Ose rêver. Ose essayer. Ose te tromper. Ose avoir du succès.          
Vas-y.          
Je te lance un défi !          
Kingsley Ward
           

Tom Gueant Champion de golf Décembre 2013 : Ce mois de décembre j'ai eu la chance d'être invité à passer une journée avec Nicolas Colsaert, son manager : Vincent Borremans, son entraîneur depuis l'âge de 8 ans : Michel Vanmeerbee. Nicolas quelle classe, il est venu spécialement pour passer quelques heures avec moi.
Malgré un froid polaire accentué par le vent, j'ai passé une journée inoubliable. J'ai rencontré des gens très pro mais très humbles et très ouvert.
Sur le coup j'ai été déçu de ne pas jouer comme je sais le faire, mais je pense que c'était les pires conditions pour jouer.
Même avec mes nouveaux habits Bent Criss j'avais très très froid, c'est vous dire, surtout aux mains et à la tête et qui plus est, ce n'est jamais facile de jouer devant des personnes qui vous analysent…
Mais au final j'ai beaucoup appris et je suis reparti regonflé à bloc car ils m'ont proposé de me prendre dans leur team…

Tom Gueant Champion de golf Octobre 2013 : La rentrée des classes de septembre semble déjà bien loin. En ce mois d’octobre, j'ai gagné la finale du Junior Tour NGF au golf de Courson. A suivi le grand prix paca junior à vite oublier (un gros coup de fatigue) mais qui m'a permis de revoir mes amis Nina, Bruno Donche Gay et leurs parents Bruno et Cynthia qui nous ont accueilli comme des princes. Je les adore et leur dit un grand merci. J’espère que je les reverrais très vite

J’ai participé à la SoCup de Charmeil organisée par mon ami Bruno Nasica (www.espacemotoneige.com) c’est une belle compétition avec de super lots comme un we à l’alpe d’huez que j’ai gagné… Malgré les conditions météo difficiles et un temps de jeu de 6h je rends une belle carte et finis juste derrière 2 membres de Charmeil 0 d’index…

Le lendemain j’ai participé au Trophée Junior parrainé par Raphaël Jacquelin au golf club de lyon. Le premier jour, malgré un vent de folie, je joue + 2 avec un – 2 au retour. Idem le second jour un + 2 avec 3 fois 3 putts et je gagne la compète avec 17 coups d’avance.

Tom Gueant Champion de golf Août 2013 : Championnats de France, une nouvelle aventure !
C’est en effet la première fois que j’y participe. Comme le golf de chantilly est fermé le jeudi, je dois faire une reco vendredi matin et comme le samedi, le golf est réservé aux membres, je suis obligé de faire une dernière reco le dimanche matin alors que j’aurais préféré me reposer. Etrange comme choix ce golf privé pour organiser une compétition de jeunes !!
De plus, c’est le dimanche que l’on découvre que les distances des jaunes ont été raccourcies et quand je dis raccourci c’est plus de 500 mètres en moins !! 5200 mètres sur un parcours plat et vraiment pas technique !! Pour moi dont la longueur est un de mes atouts, avoir des par 4, que l’on peut prendre en un et les autres en drive-sandwedge… cela en fait un pitch et putt !! Alors que la finale des championnats de France devrait être une sélection, on favorise les « poupousses baballes » comme je les appelle gentiment, ceux qui drivent à 150 m…
En France, contrairement aux USA, on me fait jouer des blancs depuis que j’ai 8 ans sous prétexte que j’ai un index bas…, les sélections se font sur des parcours très techniques avec des longueurs classiques des jaunes et pour la finale on raccourci considérablement le parcours, incompréhensible pour tout le monde !!  Sur un parcours « normal » les résultats auraient été bien différent…

Debout à 5h du matin le lundi, échauffement au practice à 6h15, départ à 7h20 dur dur pour moi qui ne suis pas un matinal !! Malgré un driving en panne je m’accroche jusqu’au 17 où j’ai encore un coup d’hypoglycémie qui me coûte cher (triple et double). Départ à 15h le deuxième jour (c’est mieux pour moi) et je retrouve mon jeu pour rendre une carte de +4 malgré quelque virgules…
Donc, après une entame moyenne, commence les matchplays. Une formule de jeu que je connais très peu, n’ayant pas pu, à cause de ma morsure de serpent, en faire l’année dernière.
Pour le premier match, je rencontre un autre jeune de la deuxième partie de tableau. La motivation de me battre décuple ses forces et malgré des gestes manifestes d’anti-jeu de son père sur le bord du terrain bien surveillé par notre CTN Cedric Coquet (que je remercie), je mène tout le match en étant à 2 reprises 2 up. Je fais même un eagle au 12, mais mon adversaire s’accroche comme si sa vie en dépendait, on revient à égalité au 18. S’en suivent 3 trois de play-off où il faut que je fasse un birdie pour gagner. Il y a beaucoup de monde qui suivent le play-off mais je sens et j’entends bien que le clan de mon adversaire ne me veut pas de bien… Qu’est ce qu’ils sont nuls, cela me motive encore plus…
Bonne expérience, j’ai appris beaucoup de choses sur le match-play en un seul match, c’est cool !
Le deuxième match, j'ai donné beaucoup d'énergie et d'influx hier, la fatigue pointe mais encore plus chez mon adversaire. Il fait très chaud (35-36°) et même si je fais une virgule au 6 frôlant donc le trou en 1, il faut que j’aille jusqu’au 16 pour gagner le match.
Pour le 3ème match, dès le réveil je sens que je ne suis pas dans un bon jour. J’ai très mal dormi et je suis fatigué. Alors que j’aurais dû gagner 10 fois le match je le perds 1 up. Je n’ai pas pu accélérer au moment où il aurait fallu, plus assez de jus. Je n’ai pas encore récupéré à 100% de cette morsure de serpent et cela me rattrape… Au final, même si il n’y aura pas de séquelles, elle m’aura coûté bien cher cette morsure…

Je suis évidement très déçu de ne pas avoir atteint au moins la finale et de gagner. J’ai réussi à 75% mes championnats de France, comme je n’ai pas pu faire assez de kilomètres de compète, il m’a juste manqué un peu de jus pour que ce soit 100%.
Mais mon golf est là, mon envie et mon plaisir de jouer toujours aussi haut et je n’ai que 11 ans donc encore un peu de temps ;-)

Je tiens à remercier Jean Paul Exbraya pour ses réveilles musculaires bien utiles et efficaces, mais aussi et surtout mon entraîneur Olivier Raynal. Il m’entraîne depuis octobre 2012 et j’ai beaucoup appris de lui. Il a suivi pratiquement intégralement toutes mes parties ce qui nous permettez de faire des débriefings très précis, très efficaces. Il fallait que j’apprenne vite et sans lui, sans son implication, sans sa patience, sans son œil expert… cela n’aurait pas était possible. Tu as la classe Olivier ;-) Je suis vraiment très heureux que tu sois mon entraîneur.

 

Tom Gueant Champion de golf Juillet 2013 : Après les MIR où j'ai eu un problème de putter qui c'est cassé... j’ai participé aux championnats de France par équipe des -17 ans 2ème division avec mon club de Mionnay sur le golf de La Freslonnière. Debout lundi 5h du mat, 7h de camion, reco. Malgré ce parcours très très étroit j'ai joué le premier jour en 77 malgré un double et un triple. Puis 83 le second, avec des positions de drapeaux bien difficiles.  Je fais le 2ème meilleur score de mon équipe à un coup seulement de mon copain Mathieu Gavazzi (-0.9) ce qui fait que le lendemain nous jouons ensemble le foursome que nous gagnons au 19ème trou. A peine fini, on m’annonce que je dois repartir pour un matchplay !! Je n’en avais vraiment pas envie, je suis mort, mais j’y retourne… et je perds le match. Le lendemain un autre match… Ce qui fait 6 parcours en 5 jours !!
Le retour à la maison fut long et s’en est suivi 3 jours de fièvre… Pas de golf pendant 8 jours… Pas top pour préparer les championnats de France !! Une leçon à retenir pour l’année prochaine…

Après un bon repos direction les championnats de France à Chantilly...

Tom Gueant Champion de golf Juin 2013 : Début des mérites au golf de Lyon Verger. C'est un parcours étroit, assez long avec des greens assez difficiles, très roulant et pratiquement toujours du vent. Tout ce que j'adore. Le 1er jour, il a plu et comme la veille il avait aussi plu toute la journée le parcours était détrempé, mais surtout les greens regorgés d'eau et ce n'est pas simple de putter dans ces conditions d'autant qu'il avait été fait le choix de placer les drapeaux à des endroits bien compliqués.
Le second jour, il y avait des rafales de vent de 50 km/h ce qui avait au moins le mérite de sécher les greens et en retrouvant mon putting je rends une carte de 78 malgré un parcours et des conditions difficiles. J’ai donc 8 coups d’avance avant les deux prochaines journées au golf d’Albon...

Après les deux dernières journées au golf d’Albon je gagne cette première phase qualificative pour les championnats de France, avec 20 coups d’avance sur le second et 50 sur le 8ème qualifié. J’ai produit un bon golf le 1er tour et malgré un quadruple au 2 et au 17 mais avec 3 birdies je joue 84. Le second jour j’ai tourné autour des trous toute la journée pour finir avec un petit 82, ce qui somme toute, n’est pas si mal sur ce parcours très physique et pas mal technique. Sur les deux tours, j’avais dans les mains et dans la tête un 75/76 mais pas encore dans les jambes. Encore quelques tours de chauffe et cela va venir…

J'ai fait mon premier Grand Prix. Celui du golf club de Lyon à Villete d'Anton. C'était un GP cat .6 sur le parcours des sangliers. Superbe parcours, très long 6700 / 6800 m !! Surtout le deuxième jour où j'ai joué 5 h sous la pluie... Je sors quand même content de cette première expérience.

Tom Gueant Champion de golf Mai 2013 : Toujours cette météo digne d’un mois de novembre.
Comme les championnats d’Europe en Ecosse étaient aux mêmes dates que la première phase qualificative pour les championnats de France, je n’ai donc pas pu y aller et c’est vraiment dommage car j’adore l’ambiance et les parcours d’Ecosse.
J’ai fait quelques parcours d’entrainement en mode compète pour me mettre dedans. La forme revient…
J’ai aussi participé aux championnats de France par équipe homme 2ème division avec mon club de Mionnay. Bien sure j’étais de loin le plus jeune mais j’ai adoré jouer en équipe, cadayer lorsque je ne jouais pas… Il a fait une météo d’automne à tel point que le second jour a été annulé. Cela c’est passé sur le golf de la Commanderie qui était vraiment dans un sale état tellement il y avait de boue, un trou est resté fermé… Un bon drive plein milieu de fairways et on ne retrouvait plus la balle qui était tellement pluguée qu’elle disparaissait… Mais comme d’habitude à la Commanderie l’accueil à été tiptop et les pauvres ont fait ce qu’ils pouvaient pour que l’on puisse jouer. Merci à eux.

Tom Gueant Champion de golf Avril 2013 : Le beau temps est enfin de retour, les compétitions aussi arrivent. Je suis prêt !! J'en ai fait une, en foursome avec Mathieu Giavazzi il est super sympa. Je me suis bien amusé.
J’ai aussi fait une partie d’entraînement avec Nelson Desmoulin (un néo pro) il joue super bien, j’ai appris beaucoup de choses et en plus il est vraiment hyper hyper sympa, j’ai hâte que l’on recommence… Quand tu veux Nelson ;-)

Tom Gueant Champion de golf Mars 2013 : Je récupère doucement mais surement. Tout le travail fait cet hiver est en place.  J’ai beaucoup progressé. Je me sens encore plus fort dans mon jeu. J’ai hâte que les compétitions reprennent. Pleins de belles choses se profilent pour moi en cette année 2013…

Tom Gueant Champion de golf Janvier 2013 : Mes meilleurs vœux de santé à toutes celles et ceux qui me soutiennent.
Pour ma part, je suis toujours à la recherche de la forme. Après avoir passé, en décembre, toute une batterie d’examens à l’hôpital, les médecins en ont conclu qu’il fallait juste du temps pour récupérer de cette morsure de serpent : entre 6 mois et un an.
C’est long, très long. J'ai toujours cette fatigue et ces hypoglycémies à répétition...
Mais, croyez-moi, je vais revenir encore plus fort et plus déterminé que jamais. Même si je ne peux pas faire de compétitions, je peux quand même m’entraîner à petite dose et cela à permis de faire un travail de fond qui porte déjà ses fruits.
Ma vie, c’est le golf et la compétition, alors lorsqu'on me prive de l’un ou de l’autre, cela renforce encore plus mon envie…